Print Friendly and PDF
Share this:  
 

Témoignages des patients

Garrett Shakespeare a reçu un diagnostic d’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) il y a 15 ans. Il n’est maintenant âgé que de 26 ans, et cette maladie rare et mortelle a affecté son corps et ses principaux »pour en savoir plus

Alors qu’elle avait 18 ans, Carrie Richards, originaire de Niagara Falls, a reçu un diagnostic d’anémie aplasique. Elle a dû vivre avec une fatigue accablante et subir des transfusions sanguines régulières »pour en savoir plus

En 1990, Michele King, originaire de Red Deer, en Alberta, a reçu un diagnostic d’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN), une maladie du sang dégénérative et extrêmement rare. Peu à peu, elle a vu et ressenti »pour en savoir plus

En mars 2013, Tracy Murray, une résidente de Vancouver, a commencé à présenter une grande fatigue, des nausées, des douleurs abdominales et de l’enflure. Comme ces symptômes l’inquiétaient, elle s’est rendue »pour en savoir plus

Mark Brennan, animateur radio et résident de Saint John, au Nouveau­-Brunswick, savait que son urine brun foncé n’était pas normale. Les médecins ont mis plusieurs mois à déterminer la cause de cet étrange symptôme; »pour en savoir plus

Guy Hallé, un nouveau papa âgé de 34 ans, souffre de l’HPN depuis maintenant 11 ans. Résident de Huntingdon en Montérégie, ce travailleur dans le milieu de la construction a découvert qu’il était atteint de la »pour en savoir plus

L’Association québécoise de l’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) travaille en étroite collaboration avec une petite communauté de patients atteints de cette maladie rare. Cette vidéo présente les »pour en savoir plus